• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Saracens-Lyon Déplacement périlleux?

Difficile d'aller défier chez lui le récent double vainqueur de la Champions Cup 2016 et 2017. Avec un petit vécu européen, et dans une compétition très intense en terme de temps de jeu effectif, le LOU n'a peut-être pas la carrurre ni l'effectif pour contrer les pensionnaires de l'Allianz Park. Les londoniens ont fait un début de saison solide et surfent sur leur titre de champion d'Angleterre, quand Lyon tarde à retrouver son aisance dans le jeu de la saison passée, les résultats, eux, sont là ! Voilà l'essentiel.

Nos pronostics:

[Cotes valables à l'heure de publication]

Saracens vs LOU Rugby : aperçu et pronostics

Dernières infos

S'il est évident, et les cotes le montrent, que les Saracens ne devraient pas trembler face à Lyon ce weekend, on peut aussi dire que les Sarries n'en sont pas à un paradoxe près. Battus à domicile l'an passé, par Clermont, les tenants du titre n'avaient pas pu rattraper cet accroc par la suite, échouant en 1/4 de finale face au leinster, futur vainqueur. L'an dernier également les Saracens ont souvent eu des difficultés à domicile, chuttant 2 fois en championnat sur leur terrain. Pourtant ce rouleau compresseur fait peur à voir. Des internationaux anglais sur toutes les lignes. Les frères Vunipola, George Kruis, Jamie George, Maro Itoje, ou encore Owen Farell, pour ne citer qu'eux ! 40% du XV de la Rose, de quoi faire vasciller n'importe quel adversaire sur la scène européenne. Les hommes de Mark MacCall sont invaincus cette saison, 7 victoires en 7 matchs toutes compétitions confondues. Et le moins que l'on puisse dire c'est que les hommes de Pierre Mignoni n'arrivent pas avec le plein de confiance cette saison pour la deuxième journée de la grande coupe d'Europe. Tout juste battus chez eux par les Blues de Cardiff, les Lyonnais ont déjà le couteau sous la gorge pour tenter de sortir de cette poule relevée. D'un autre côté on espère qu'il ne balanceront pas ce match pour ce concentrer sur le Top 14, où le début de saison est quasi parfait. Un seul accroc à domicile, un match nul à la maison lors de la première journée contre Touluse et depuis 4 victoires dont une chez le Racing et deux défaites loin de leurs bases. Un bilan digne d'une équipe qui joue le top 4. D'un autre côté les Lyonnais découvre cette saison la coupe des grands d'Europe et si l'entame a été compliquée, il s'agit de relever la tête dès cette deuixème journée.

Le Joueur à suivre

Maro Itoje, voilà un nom qui sonne dans le rugby internationale. A seulement 23 ans, il fêtera son 24ème anniversaire le weekend suivant, le meilleur joueur européen en 2016, progresse à pas de géants. Derrière son mètre 95, il est une tour mobile du paquet d'avant des Saracens et de l'équipe d'Angleterre. On parle souvent de joueur moderne, voilà la parfaite illustration. Un deuxième ligne capable de jouer 3ème ligne aile et surtout de couvrir un terrain immense. Doter de bras tentaculaires, il est souvent le premier défenseur de son équipe et peut se muer en finisseur en attaque. Itoje, poison pour les charnières et les alignements adverses, sera à coup sûr le joueur à suivre côté Sarries...

Les moments clés

Les Lyonnais vont connaître l'enfer de l'Allianz Park ce weekend. Là où l'an passé, Clermont avait créé l'exploit de s'y imposer, alors qu'aucune équipe n'avait pu le faire sur la scène européenne pendant près de 5 ans auparavant. Mais les prédécesseurs n'étaient autre que des petits français : le Stade Toulousain. Alors pourquoi ne pas rêver et pour rêver il faudra surtout ne pas dépenser trop d'énergie en début de rencontre en défense pour ne pas exploser en fin de match. Il va falloir garder du gaz pour la dernière demie heure qui devraient être prolifique.

L'info en +

Si il y a bien un joueur qui manque au LOU pour cette entame européenne, c'est l'expérimenté 3ème ligne autralien, Liam Gill. Le Lou, qui souhaite grandir grace à cette nouvelle compétition, disputée pour la première fois, est orphelin de sa pièce maitresse devant. Il devrait revenir pour la deuxième trêve européenne en décembre. D'ici là les lyonnais auront peut-être abandonné tout espoir de voir les ¼ de finale.

Julien Geneste
@BetStarsFR dans Rugby à XV