• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Wyndham championship : derniers tickets pour la Fedex Cup

Avant de filer vers les 4 tournois qui composent la Fedex Cup avec pour commencer l'ex-Barclays Championship, devenu l'an dernier le Northern Trust. Quarante semaines pour en arriver là et pour entrer dans les 125 meilleurs joueurs sur le PGA Tour.

Pour certains, l'heure est grave et la qualification est en jeu ce weekend, pour d'autres il s'agit de faire le plein de confiance. Direction donc la Caroline du Nord pour un dernier frisson et des regards tournées vers la prochaine Ryder Cup. Il reste encore quelques wild cards à obtenir pour des joueurs emblématiques en perdition cette saison.

Webb Simpson sans pression

Voilà le joueur le mieux classé à la Fedex Cup et participant à ce Wyndham Championship. Rien à craindre, il est 12ème et vainqueur du Players Championship en mai dernier peut facilement voir des similitudes avec sa saison 2011. A la même époque il occupait la 12ème place au ranking avant de triompher au Sedgefield Country Club et de ravir son premier trophée sur le PGA Tour. Les voyants sont donc au vert pour Simpson. Le vainqueur de l'US open il y a 6 ans vient de renouer avec la victoire cette saison après 5 ans sans succès sur le Tour et sera présent fin septembre sur le parcours de l'Albatros à St Quentin en Yvelines.

Stenson connaît la musique

Le Suédois est tout simplement le tenant du titre à Greensboro. Pas assuré d'une place en Ryder Cup, il va lui aussi devoir retrouver ses repères rapidement sur le parcours du Sedgefield Country Club. Vainqueur également du British Open en 2016, année où il a également décroché l'argent aux Jeux Olympiques de Rio, Stenson, n'a pas connu une année 2018 aussi florissante. Avec tout de même 5 top 10 cette année sur le PGA Tour, Stenson a des arguments et détient le record en -20 sur les 4 Tours de ce parcours. Le joueur de Göteborg, vainqueur de la Fedex Cup en 2013, pourrait être le premier à faire le doublé sur le Wyndham, depuis l'américain Sam Snead. C'était il y a plus de 60 ans.



Cabrera-Bello pour valider la fin de saison

Après un début 2018 poussif, l'espagnol a récemment joué un magnifique 64 (-9) sur le championnat de la PGA au Bellerive Country Club à Town and Country, dans le Missouri tout près de St Louis. Cabrera-Bello a finalement échoué à une belle 10ème place. L'Espagnol brigue lui aussi un strapontin en Ryder Cup et les opportunités de briller ne sont plus légion. Avec seulement un top 3, cette saison, à Mexico sur le PGA en mars dernier, Rafa n'est pas certain de pouvoir retrouver sa place au sein du Team Europe dans un mois. Son jeu tout en précision devrait s'adapter au parcours où la patience est de mise avant de toucher les petits greens du Sedgefield Country Club. Il est assurément l'une des bonnes cotes pour ce Wyndham Championship 2018.



Sergio Garcia a un coup à jouer

Voilà un joueur qui passe complètement à côté de sa saison 2018. Leader du Team Europe, en Ryder Cup, l'Espagnol n'est pas sûr d'être présent en septembre prochain. L'homme aux 10 victoires sur l'USPGA et vainqueur du Masters en 2017 est l'ombre de lui-même. Thomas Björn pourrait ne pas sélectionner l'Espagnol présent en Ryder cup depuis près de 20 ans. Il lui faut rapidement des résultats pour inverser la tendance d'ici le 9 septembre, date de la liste définitive avec les 4 invitations décernées.

Avec une 8ème place à l'Open de France, Garcia s'est relancé et aurait pu continuer à Akron avant de craquer lors du 4ème tour. Actuellement 23ème mondial et 131ème au ranking pour la Fedex Cup, il doit faire un coup ce weekend, là où il avait gagné en 2012.



Chad Campbell : l'espoir est permis

Actuellement 126ème à la race pour la Fedex Cup, l'américain a besoin d'un weekend relativement abouti pour figurer la semaine prochaine dans les 125 meilleurs golfeurs sur le PGA Tour en 2018 et participer au Northern Trust. Récemment 2ème du Barracuda Championship, début août, Campbell a emmagasiné de la confiance avant d'aborder ce parcours conçu par Donald Ross. Un parcours où le risque ne paie pas mais où les score peuvent être très faible avec un record signé en 2016 par le Coréen Si Woo Kim , avec -10 et 60 coups au deuxième tour. Campbell est prévenu : pour briller il faudra scorer bas...

Julien Geneste
@BetStarsFR dans Golf