• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Pérou vs Danemark : Un outsider peut en cacher un autre

Pérou vs Danemark : aperçu et pronostics

C'est un fait, les adversaires de l'équipe de France sont prêts à entamer leur tournoi, après être montés en puissance tout au long de la phase de préparation à la Coupe du Monde en Russie.

Le Danemark a terminé son rodage en disposant tranquillement du Mexique 2-0, alors que le Pérou s'est offert une répétition générale face à l'autre scandinave qualifié pour ce Mondial, la Suède (0-0). Moins connue car difficile à suivre à l'autre bout du monde, le Pérou est un véritable outsider dans le groupe, mais aussi dans la compétition. Les sud-américains sont en plus dotées d'une belle cote à la victoire.

NOS CONSEILS DE PARIS :

LES DERNIERES INFOS

Le Pérou surfe sur une vague qui semble ne jamais s'écraser sur le récif. Cela fait 15 matches que les Péruviens n'ont plus connu la défaite, et leurs derniers matches de préparation donne une belle indication de ce que sera l'équipe Rouge et Blanche au mondial. L'Arabie Saoudite balayée, auteur d'un bon nul face à la Suède, il faudra compter sur Jefferson Farfan et Paolo Guerrero, les fers de lance de l'attaque Péruvienne, sans doute tous les deux titulaires en début de tournoi. Au Danemark, on compte d'abord sur un Christian Eriksen en forme, buteur et passeur sur ses dernières sorties. Les Péruviens craignent la taille des Danois (9cm de différence de taille) mais en football, la taille ne compte pas. Comme ailleurs.

LE PREMIER BUTEUR

Si les statistiques placent Paolo Guerrero comme le danger numéro 1 dans les rangs Péruviens, Jefferson Farfán a pour lui le petit plus qui peut faire la différence. Une expérience du haut niveau dépassant les 10 ans. En Coupe du Monde, c'est un atout non-négligeable. En revanche, impossible de trouver trace d'un buteur d'une une compétition similaire dans les 23, puisque le Pérou n'a plus joué de mondial depuis plus de 30 ans. Farfán buteur.

L'AUTRE BUTEUR

L'autre buteur est à chercher ... au Pérou, aussi. Paolo Guerrero est parmi les 23 celui qui se crée le plus d'occasions dans un match. Il a fait trembler les filets lors des matches de préparation et le buteur de Flamengo, au Brésil atteindra au minimum 90 sélections à la fin du premier tour. Avec 33 buts au compteur, le natif de Lima sera une attraction du groupe C. Et une belle cote niveau paris sportifs.

LE MOMENT DECISIF

Prenons le temps de nous arrêter sur chaque sélection. Le Danemark, sélection Européenne, est habitué à jouer comme une équipe Européenne, en pratiquant un football de pression et d'implication totale, il est donc logique que les Danois soient un danger permanent offensivement. 90 minutes durant, les partenaires de Christian Eriksen peuvent se montrer dangereux, malgré un temps faible à la fin de chaque ¼ d'heure de période. Les Péruviens, comme beaucoup de nations sud-américaines, sont des diesels. Plus la rencontre avance, plus le jeu Péruvien est efficace. D'où une facilité à terminer chaque acte d'une rencontre, en étant davantage décisif qu'en début de chaque mi-temps. Autre différence, les Danois, plus joueurs et portés vers l'avant, concèdent davantage d'occasions que les Péruviens, solides derrière. Avantage Pérou.

L'INFO MATCH

La principale information du match est finalement une incertitude. Quel sera le niveau de forme de Christian Eriksen, scruté par tous les médias du nord de l'Europe comme l'attraction Danoise du mondial. L'Eriksen-dépendance est une réalité, et pris dans une tourmente affective professionnellement parlant, puisque le joueur négocie parallèlement à son mondial une arrivée à Turin ou à Barcelone, Eriksen pourrait inquiéter davantage son pays que ses adversaires. Age Hareide, le sélectionneur Danois devra gérer cette autre pression dont tout un peuple se serait bien passé.

Le tuyau des pros

Le Pérou a montré leur forte résistance durant les éliminatoires de la Coupe du Monde sud-américaine et l'équipe de Ricardo Gareca possède une puissance de feu suffisante pour rivaliser avec le Danemark. Les Danois ont démantelé la République d'Irlande de manière impressionnante pour se qualifier pour Russie 2018 mais nous pensons que le rythme de l'attaque péruvienne pourrait exposer une équipe danoise qui manque de rythme, ce qui fait que nous soutenons le Pérou dont la victoire est cotée à 3,30.

Benjamin Allemand
@BetStarsFR dans Football