• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Maroc vs Iran : les Lions de l'Atlas en favoris

Maroc vs Iran : aperçu et pronostics

Le travail effectué sur la sélection Marocaine par Hervé Renard a payé. Les marocains se sont qualifiés sans encaisser le moindre but.

Ils seront à coup sûr un trouble-fête dans un groupe où l'on retrouve les très intimidants Espagne et le Portugal. Attention cependant à l'Iran, les joueurs menés par Alireza Jahanbakhsh, la star de l'AZ Alkmaar, ne sont pas à prendre à la légère.

NOS CONSEILS DE PARIS

LES DERNIÈRES INFOS

Dans un groupe où les géants de la péninsule ibérique s'affronteront d'entrée, une victoire pour l'une ou l'autre des deux équipes serait un premier pas sérieux pour une qualification en huitièmes. Le Maroc arrive en pleine confiance. Au jeu traditionnellement technique et virevoltant des joueurs marocains, Hervé Renard a ajouté la rigueur défensive : les nord-africains ont une défense solidement cadenassée. Les Lions de l'Atlas sont invaincus en matchs amicaux et viennent de remporter une victoire convaincante 3-1 face à l'Estonie. En face, l'Iran a cependant des arguments à faire valoir. Son attaquant Alir Alireza Jahanbakhsh a inscrit 21 buts en championnat des Pays Bas. L'Iran a battu la Lituanie 1-0 en dernier match amical. On peut prévoir une victoire des Marocains, mais sans imaginer qu'il s'agira d'une partie de plaisir pour les Marocains.

LE PREMIER BUTEUR

Khalid Boutaïb a terminé en force les éliminatoires pour la Coupe du Monde, son triplé face au Gabon lors d'une rencontre décisive conforte des statistiques remarquables : une moyenne de 0.82 buts par matchs et un taux de réussite de 35.7 % devant le but. Il a d'ailleurs a été impliqué dans 55.4 % des buts marqués par la sélection marocaine.

L'AUTRE BUTEUR

Si le Maroc a emporté la plupart de ses matchs amicaux, leur inviolabilité défensive a été stoppée. Estoniens et Slovaques ont tous deux inscrits un but face aux lions de l'Atlas. L'Iran pourrait en profiter par l'intermédiaire de son serial buteur Sardar Azmoun auteur du but victorieux face à la Lituanie. Ayant inscrit 9 buts lors des phases éliminatoires il sera à surveiller comme le lait sur le feu.

LE MOMENT DÉCISIF

Le Maroc démarre fort ses matchs. C'est là la caractéristique d'une équipe offensive et en confiance. Les joueurs d'Hervé Renard n'ont pas de temps à perdre, il leur faudra assurer d'entrée dans un match dont la suite de leur parcours dépendra beaucoup. Plus prudent l'Iran attend les fins de mi-temps et le début de la seconde pour se mettre en ordre d'attaque. On peut s'attendre à voir les Marocains tenter de prendre rapidement l'avantage et se reposer sur leur solidité défensive tout en espérant doubler la mise en contre avec leurs rapides attaquants. L'Iran n'a pas pléthore d'occasions de buts mais peut s'avérer terriblement efficace dans ses temps forts. L'inévitable Sardar Azmoun affiche un taux de réussite devant le but de plus de 30 %. Si les marocains n'ont pu concrétiser leurs temps forts en début de match, ils devront se méfier des périodes de domination iranienne juste avant et juste après le retour des vestiaires.

L'INFO MATCH

À haut niveau, le moindre détail compte. Y compris les équipements. Suite aux sanctions économiques décidées par Donald Trump contre l'Iran, l'équipementier Nike a décidé de ne pas équiper en chaussures les joueurs iraniens. Certains joueurs devront par conséquent jouer avec des souliers dont ils n'ont pas l'habitude. Toujours perturbant à ce niveau de compétition.

Le tuyau des pros

Les Marocains disputent leur premier Mondial depuis la Coupe du Monde en France de 1998. Si les Nord-africains n'affichent pas de noms ronflants, outre l'attaquant Hakim Ziyech élu joueur de l'année dans le championnat des Pays Bas, les hommes d'Hervé Renard ont d'indiscutables qualités techniques et une défense de fer. Difficile de donc de parier sur autre chose qu'une victoire pour le Maroc.

Sebastien Alvarez
@BetStarsFR dans Football