• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Coupe du Monde : Nos pronostics pour le groupe C

Aperçu du groupe C

Prenons le groupe C avec du recul et une objectivité parfaite. L'équipe de France est la mieux classée au classement FIFA, dans les 10, mais le Pérou et le Danemark (l'un des meilleurs ennemis sportifs des Bleus dans les compétitions internationales) suivent juste derrière, au 11 et 12e rang. Forcément, l'Australie, juste au dessus du 40e rugissant foot, fait figure de petit poucet du groupe.

Pour autant, Didier Deschamps n'imagine pas une promenade de santé. « Nous n'allons pas sortir du groupe juste en claquant des doigts. »

C'est vrai Didier, mais les Français devront quand même très vite assurer leur qualification, et confirmer les espoirs entrevus lors des matchs de préparation mais aussi tout au long de la campagne de qualification à ce mondial. Il y a 4 ans, les Bleus étaient sortis par l'Allemagne, petitement, 1-0. Ensuite, l'EDF a été finaliste de son Euro. Griezmann, Pogba and co. arrivent avec l'expérience d'une équipe taillée pour aller loin. Très loin. D'autant que le calendrier est favorable à l'équipe de France, avec des matchs face à l'Australie, puis le Pérou, avant le plus gros morceau scandinave. Les Péruviens rêvent d'un exploit similaire à 70, ou les Sud Américains avaient vu les quarts de finale du Mondial. Les Danois sont eux très confiants, puisque Christian Eriksen est leur maitre à jouer, et à lui seul, a qualifié sa nation. Enfin l'Australie aimerait faire aussi bien qu'en 2006, avec un huitième de finale. Il leur faudra montrer un esprit aussi combattif qu'il y a 12 ans et qui sait. Deschamps a en tout cas raison de se méfier.

Prédictions groupe / côte générale

Questions clés

La France, armée pour aller au bout ?

Didier Deschamps a convoqué 23 joueurs et 11 réservistes. Les 11 sur le flanc auraient tous pu être dans la liste principale. C'est dire le vivier que les Bleus possèdent. Offensivement, la France n'a rien à envier au reste de la planète, car avec Olivier Giroud, Antoine Griezmann, Kylian MBappé (que le sélectionneur voit comme un vrai 9 qui peut dépanner sur un côté) et des joueurs de couloir ultra rapides comme Ousmane Dembélé ou Thomas Lemar, l'avenir est aux bleus.

L'Australie en plein doute, pourquoi ?

L'Australie a eu beau se qualifier pour une nouvelle Coupe du Monde, les Socceroos se retrouvent dans une bien étrange posture, celle de devoir se trouver un nouveau sélectionneur pour le Mondial. Ange Postecoglu ayant claqué la porte de la sélection moins d'un mois après la qualification pour la Russie. Peut être échaudé par des matchs moyens contre l'Arabie Saoudite, le Japon, la Thaïlande ou encore l'Irak, le sélectionneur Grec de l'Australie a préféré stopper les frais. L'ancien taulier des Pays-Bas Bert van Marwijk a donc récupéré un beau bébé, tout frais qualifié pour une 4e Coupe du Monde consécutive.

L'homme à tout faire Danois, Christian Eriksen.

Aucun pays ne peut se targuer d'avoir obtenu sa qualification grâce à un seul homme, mais pour le Danemark, on se pose vraiment la question. Eriksen est exceptionnel, en club comme avec son équipe nationale. Il a assuré la qualification de son pays grâce à un triplé bienvenu, contre l'Irlande. Et même s'il est resté muet à l'aller, c'est lui qui a fait toute la différence. Comme en club, finalement. Son club, Tottenham n'a pas toujours pu s'en remettre à Delle Alli ou Harry Kane pour faire la différence. Pas de problème, Super Christian a lui toujours répondu présent. Oui, tout seul, Eriksen rendra le Danemark trop fort pour le Pérou et l'Australie. La France est prévenue.

Les joueurs à suivre

Antoine Griezmann (France)

Star de l'Euro 2016, joueur du tournoi, puis finaliste de la Ligue des Champions, avant de remporter il y a peu la Ligue Europa avec son futur ex club de l'Atlético Madrid, le futur attaquant du FC Barcelone est la force de frappe Française devant.

Tim Cahill (Australie)

Le vétéran Australien a été des trois dernières campagnes mondiales de sa sélection. Et bonne nouvelle pour les fans du bout du monde, il a toujours été décisif. Un but dans chacun des trois mondiaux qu'il a disputés. Le foot est aussi un sport de stats. Cahill doit nous le prouver.

Jefferson Farfan (Pérou)

Un talent légèrement gâché par des choix de carrière parfois douteux, Jefferson Farfan n'en reste pas moins un attaquant génial, rapide, vif, et techniquement au dessus de la moyenne. L'ancien buteur du PSV Eindhoven et Schalke a débuté sa carrière internationale à 15 ans, mais même 18 ans plus tard, il reste le danger principal de sa sélection.

Christian Eriksen (Danemark)

Pas besoin de long discours, mais juste un coup d'œil à ce que nous vous disions quelques lignes plus haut. Christian Eriksen joue pour le Danemark, c'est un fait. Mais il pourrait surtout jouer dans n'importe quel club sur la planète, qu'il serait titulaire. Attaquer il sait faire, défendre aussi. Un joueur clé, un vrai.

Qui au deuxième tour ?

Le Pérou revient après 36 ans d'absence. Aucun pays n'a eu à subir une si longue disette. Etre présent est déjà une fête. Qui n'ira pas plus loin que le stade du premier tour. Comme bien souvent lorsque Danois et Français sont dans le même groupe, les deux sortent qualifiés. Mais dans les rencontres directes, les Bleus ont bien plus souvent pris l'avantage sur leur voisin du nord. L'Australie, devrait dans ce groupe C faire de la figuration. En espérant offrir de bons matchs, et pourquoi pas, terminer devant les Péruviens.

Calendrier

16 Juin : France vs Australie 11H

16 Juin : Pérou vs Danemark 17H

21 Juin : Danemark vs Australie 13H

21 Juin : France vs Pérou 16H

26 Juin : Danemark vs France 15H

26 Juin : Australie vs Pérou 15H