• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Coupe du Monde : Nos pronostics pour le groupe E

Aperçu du groupe E

Les quintuples vainqueurs Brésiliens entament leur campagne de domination du monde footballistique dans le groupe E dont font également partis la Suisse, la Serbie et le Costa Rica. Bref une phase de poule ultra favorable à la sélection auriverde.

Après s'être qualifié de manière impressionnante et évité l'une des équipes Européennes les plus fortes au tirage au sort (la méthode Platini ?), rien ne laisse imaginer que le Brésil de Neymar ne domine pas de la tête et des épaules le groupe E, et peut être même la compétition.

En revanche, choisir qui accompagnera la Seleçao dans le top 16 mondial est une tâche beaucoup plus difficile. La Suisse a le pédigrée le plus important en Coupe du Monde après avoir atteint trois fois les ¼ de finale de la compétition et a presque réussi l'exploit de sortir le Portugal en phase de qualification, mais en ce qui concerne la Coupe du Monde 2018, il y a de sacré clients.

La Serbie par exemple, et son capitaine Branislav Ivanovic. Les Serbes sont de retour pour la première fois depuis le mondial 2010. Ils manqueront peut être de matches de haut niveau. Le Costa Rica de son côté est l'outsider du groupe. I faudra se rappeler aux bons souvenirs d'il y a 4 ans, quand les Latino-Américains s'étaient illustrés face à l'Uruguay ou l'Italie, tous deux battus.

Ce que l'on peut attendre de ce groupe, c'est un Brésil de gala, un Xherdan Shaqiri leader de sa sélection, la Nati Suisse, et une bataille épique entre la Serbie et le Costa Rica. Nous aurons alors une Coupe du Monde de foot comme on l'aime.

Prédictions groupe / Cote générale

Questions clés

Le Brésil s'est-il amélioré depuis l'humiliation de 2014 ?

Les Brésiliens étaient ultra favoris pour remporter le Mondial chez eux, mais l'Allemagne est passée par là. Et a tout emporté sur son passage, même une démonstration face à la Seleçao (7-1). Le pays n'est plus en deuil, et Tite a amené une fraicheur qui faisait défaut avec Dunga. Ancien joueur des Corinthians, il avait une bête blessée, mais l'a remise sur pied avec une campagne de qualification ultra efficace. La confiance et l'élan offensifs sont de retour, et le Brésil est de nouveau favori pour une 6e étoile.

Le Costa-Rica pour un nouvel exploit ?

Il y a 4 ans, le Costa Rica avait déjà l'une des cotes les plus élevées de la compétition, et avait surpris dans un groupe de la mort hallucinant, avec l'Angleterre, l'Uruguay et l'Italie. Passés avec brio et une première place improbable du groupe, ils sortiront aussi la Grèce avant de tomber de peu face aux Pays-Bas pour une place en demi finale. La double confrontation face aux Etats-Unis en phase de poule nous a confirmé que le Costa-Rica n'était plus là pour un exploit, mais pour confirmer les espoirs vus au Brésil il y a 4 ans.

Pourquoi les Suisses sont aussi bien classés ?

La Suisse ne s'est qualifiée pour le mondial qu'à l'issue d'un barrage compliqué. Alors la Nati, mérite t-elle d'être aussi haut classé dans le ranking mondial de la FIFA ? Le temps nous le dira mais les Suisses sortent de leur campagne de qualification la plus aboutie de leur histoire. Ils ont aussi utilisé au mieux le classement, en ne disputant que très peu de matches amicaux, au profit bien plus grand de rencontres internationales décisives, et remportées. En revanche, sans un ¼ de finale de Coupe du Monde depuis 1954, il faudra d'abord penser à faire mieux pour ne plus sé méfier d'un classement parfois un peu trop subjectif.

Les joueurs à suivre

Neymar (Brésil)

L'un des meilleurs joueurs de la planète, sans doute le meilleur magicien. Il devra prendre à son compte le jeu du Brésil, et oublier une saison en demi teinte avec son club.

Keylor Navas (Cost-Rica)

Le gardien du Real Madrid a été éblouissant avec son club en cette fin de saison. Zidane lui a redonné la confiance qu'il mérite, et aujourd'hui, il n'est plus question d'un nouveau gardien à la Maison Blanche. De quoi rassurer le capitaine Costaricain, qui sera à 100% concentré sur l'objectif national.

Nemanja Matic (Serbie)

Mourinho dit de lui qu'il est le joueur qu'il couche en premier sur ses compositions d'équipe et qu'il l'emportera partout ou il ira. On comprend pourquoi. Milieu relayeur de talent, capable de marquer de la tête ou à 30 mètres, Matic, c'est le roc, la solidité qu'il faut à un milieu de terrain international.

Xherdan Shaqiri (Suisse)

Le meilleur joueur Suisse de l'année 2017 va vouloir oublier sa saison et se concentrer sur l'objectif de sa sélection, sortir de la phase de poule.

Qui au deuxième tour ?

Ce groupe E n'offrira qu'une place pour les 1/8e de finale. La faute au Brésil, déjà qualifié avant même de jouer. Trois pays pour une place et un tout mini championnat ou il faudra prendre des point sur chaque sortie. Dans le cas d'une contre performance, alors, il sera presque impossible d'accéder au deuxième tour. Quand aux Brésiliens, on passerait proche de la faute professionnelle si les Auriverde ne prennent pas 9 points en 3 matches.

Calendrier

17 Juin : Costa Rica vs Serbie (13h)

17 Juin : Brésil vs Suisse (19h)

22 Juin : Brésil vs Costa Rica (13h)

22 Juin : Serbie vs Suisse (19h)

27 Juin : Serbie vs Brésil (19h)

27 Juin : Suisse vs Costa Rica (19h)

Benjamin Allemand
@BetStarsFR dans Football