• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Corée du Sud : guide de l'équipe pour la Coupe du Monde 2018

Corée du Sud, 16 ans de hauts mais surtout de bas

Pour la dixième fois de sa courte histoire, et la neuvième de rang, la Corée du Sud a obtenu sa place pour la Coupe du Monde en Russie.

Les guerriers Taeguk aimeraient offrir à leurs supporters toujours aussi nombreux un parcours similaire à celui de leurs prédécesseurs en 2002. Mais 2002 c'était il y a 16 ans, et depuis la Corée du Sud a bien eu du mal à se faire revivre les espoirs nés alors. La Corée du Sud est-elle condamnée à être toujours outsider sur le papier et décevant sur le terrain ? Sortir du groupe F serait déjà un exploit retentissant. La Corée du Sud est loin d'être un candidat à l'une des deux premières places et devra lutter âprement s'il veut se faire une place au soleil dans un groupe très relevé. La bonne nouvelle pour les guerriers est le calendrier, qui voit l'Allemagne en 3ème match seulement. Si les résultats sont bons, l'Allemagne pourrait être déjà qualifiée avant son 3e match et du coup, offrir un cadeau inespéré aux supporters le 27 juin, à 17h00. Le théâtre ? La Kazan Arena, à Kazan. Mais tout ça reste encore bien utopique à l'heure ou nous écrivons ces lignes.

Quelle formation pour la Corée du Sud ?

Grâce aux données exclusives de notre partenaire Stratabet, nous allons pouvoir passer à la loupe l'équipe Sud-Coréenne et tenter de mieux comprendre ses forces et faiblesses. Si l'équilibre de l'équipe est d'une efficacité redoutable avec un tiers du jeu dans chaque tiers du terrain (dans sa longueur), il y a un vrai déséquilibre entre les joueurs à vocation défensive et les joueurs à vocation offensive. Prenons les 4 joueurs derrière, dans ce 4-4-2 plutôt à plat. De gauche à droite, Park, Kim, Jang et Ko ne participent quasiment jamais à l'animation offensive. Les défenseurs défendent, c'est une règle élémentaire dans le style de jeu Sud-Coréen. Voilà pourquoi la différence est énorme avec la fameuse génération de 2002.

Si Heug-min Son sera l'attraction Coréenne du Mondial, l'attaquant des Spurs de Tottenham ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt. Le milieu de terrain sera une nouvelle fois la ligne directrice du jeu, comme la ligne la plus importante dans le système tactique. A Sung Yeung Ki, le plus expérimenté des 4 du milieu, de prendre le jeu à son compte. Alors, Son aura de quoi être servi en bons ballons. Attention car les tacticiens ne sont pas légion dans l'effectif Coréen.

Notre conseil de pari :

Comment va jouer la Corée du Sud ?

On l'a dit et répété, Heung-min Son sera l'homme à suivre sur le terrain. Mais les stats elles, nous offrent une vision différente. Kim est le joueur ayant eu le plus à participer aux offensives Coréennes. Surprenant, mais les statistiques sont impitoyables. D'autant qu'avec 4 occasions sur 10 où Kim est présent, ce n'est plus un élément secondaire, c'est primordial de connaître le 11 Coréen et de savoir si Kim sera de la partie.

S'il est là, le milieu de terrain pourra se reposer sur 2 éléments majeurs dans l'animation offensive Coréenne. Près d'une occasion sur 2 dans la surface de réparation résulte d'un travail du milieu central. Les Coréens sont experts en la matière et l'une des meilleures nations à ce niveau.

En revanche, les ailes sont pour le moment assez déplumées, et notamment à gauche. Ce qui étonnamment, n'entraine pas de déséquilibre. Enfin, le gardien Coréen n'est pas l'assurance tous risques que l'on espère d'un dernier rempart. Avec à peine un peu plus de 50% d'arrêts de son numéro 1, la Corée du Sud possède le portier le moins efficace de toute la compétition, à peine battue par une sélection. Les adversaires des Coréens sont prévenus et auront à cœur de faire baisser encore cette statistique.

Notre conseil de pari :

Qui va marquer pour la Corée du Sud ?

Heung-min Son, parlons-en encore. Il est l'un des Coréens les plus efficaces devant le but. 3 fois sur ses 22 dernières occasions, le ballon est rentré au fond des filets. Et comme à Londres où il joue, il est capable de frapper de près mais aussi hors de la surface. Un plus pour la Corée du Sud. A l'inverse, SW Kim est lui un buteur à l'ancienne. Il possède un ratio à faire pâlir les cadors du poste. Il marque toute les heures avec le maillot de sa sélection sur le dos. 7 buts sur ses 17 derniers tirs, tous dans la surface. Le 9 par excellence.

Le reste, les buteurs Coréens se les partagent. Chwang n'a marqué qu'une fois sur ses derniers matches, mais n'a que très peu frappé au but. Koo est dans la même situation, avec un but sur coup de pied arrêté seulement. Enfin Lee confirme la bonne tenue du milieu de terrain, avec des montées régulières. Sur son côté gauche, il peut être une solution à la finition sur les ballons joués au second poteau. Peu de buts, c'est vrai, mais de l'efficacité. La première marche vers la victoire.

Notre conseil de pari :

Notre "tuyau" du jour

À n'en pas douter, l'attaquant de Tottenham sera une des pièces maîtresses du succès, si succès il y a, de la sélection sud-coréenne, qui figure au 57ème rang du classement FIFA des nations. C'est pourquoi nous misons sur lui à 2,75.

Sebastien Alvarez
@BetStarsFR dans Football