• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Brésil vs Suisse : le Brésil ultra favori d'entrée ?

Brésil vs Suisse : aperçu et pronostics

C'est toujours un grand moment dans un Mondial : l'entrée en lice de la Seleção.

Surtout cette année, où autour de l'artiste Neymar on trouve une équipe uniquement constituée de poids lourds. Les matchs amicaux se sont déroulés au mieux, les favoris semblent sur les rails. Attention cependant, les Suisses ne se présenteront pas non plus en victimes expiatoires.

NOS CONSEILS DE PARIS

LES DERNIÈRES INFOS

Qu'en est il du Brésil, 4 ans après la terrible humiliation en demi-finale face aux Allemands sur leurs terres ? Le Seleção a déjà récupéré sa star Neymar, revenu de blessure à temps pour reprendre les rênes de l'équipe. Le Brésil 2018 a remporté tous ses matchs amicaux sans encaisser le moindre but. Et pas face à n'importe quels adversaires : les Russes, les Allemands et les Croates étaient à leur menu. Annoncés partout comme les favoris, ils devront tout de même se méfier d'une sélection suisse qui avait en 2010 démarré son mondial en battant le futur vainqueur de la compétition : l'Espagne. L'Espagne cette année est d'ailleurs la seule équipe à avoir inscrit un but face à une Suisse invaincue en 6 matchs amicaux, grâce à 3 victoires face à l'Irlande du Nord, la Grèce et le Japon, ainsi donc qu'un nul méritoire 1-1 face aux Espagnols. Certes, on imagine mal le Brésil ne pas démarrer le Mondial par une victoire, mais n'allons pas cependant imaginer les joueurs Suisses encaisser une avalanche de buts

LE PREMIER BUTEUR

La star de Paris a longtemps généré des interrogations depuis sa blessure face à l'Olympique de Marseille. Son retour sur le terrain face aux Croates puis face aux Autrichiens a levé tous les doutes. Neymar a régalé de dribbles mais a aussi inscrit un but à chacun de ses deux matchs. Aucune raison qu'une si belle série s'arrête...

L'AUTRE BUTEUR

Les menaces viennent de partout avec l'équipe du Brésil. Un but de Thiago Silva sur corner n'est pas à exclure. Mais derrière Neymar, et outre Gabriel Jesus, (voir plus bas) le joueur du Barça Paulinho représente une menace de choix. Les statistiques le confirment : il est la deuxième option offensive derrière l'attaquant du PSG.

LE MOMENT DÉCISIF

Le Brésil est dangereux... tout le temps. Mais la deuxième mi-temps est particulièrement prolifique en occasion pour le Brésil. Il faut dire que l'armada offensive carioca est impressionnante : Neymar, Gabriel Jesus, Paulinho, sans compter les latéraux particulièrement généreux en travail offensif : Marcelo et Fagner. Les Brésiliens sont aussi solides défensivement : le graphique le démontre amplement, il n'y a pas de périodes faibles en termes d'occasions subies. La Suisse, elle, est plus dangereuse offensivement en fin de première mi-temps et début de seconde. Et elle aussi ne subit pas tant que ça : la Nati n'a encaissé qu'un seul but sur 6 matchs disputés en 2018, et face à la terrible Espagne. Le début de la seconde période semble être le moment où des buts pourraient être marqués.

L'INFO MATCH

Neymar va bien. Testé une mi-temps face à la Croatie puis plus longuement face à l'Autriche, il a convaincu. Suffisamment pour retrouver sa confiance ? Le gardien brésilien Allison a rassuré tout le monde en conférence de presse : « Il est totalement revenu. Au début, quand il a repris avec nous et qu'il a touché le ballon, on a fait attention, il avait un peu peur. (...) Ensuite, il est devenu de plus en plus confiant. »

Le tuyau des pros

Depuis son arrivée à Manchester City en 2017, Gabriel Jesus s'est montré très convaincant devenant même une pièce maîtresse de l'attaque brésilienne. On peut s'attendre à le voir ouvrir le score face à la Suisse.



Sebastien Alvarez
@BetStarsFR dans Football