• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Belgique vs Panama : un festin en vue pour l'attaque belge ?

Belgique vs Panama : aperçu et pronostics

La Belgique est plus que jamais annoncée comme un des gros outsiders de cette Coupe du Monde.

De Thomas Meunier en défense, en passant par Fellaini et De Bruyne au milieu, jusqu'à ses attaquants Hazard et Lukaku, on trouve des joueurs de classe mondiale à toutes les lignes. Le petit poucet de ce mondial, le Panama, risque de passer un bien mauvais moment à Sochi.

NOS CONSEILS DE PARIS

LES DERNIÈRES INFOS

La Belgique a impressionné de toute sa force offensive tout au long de la phase qualificative. Avec 43 buts inscrits elle annonce la couleur. Cette tendance ne s'est pas démentie durant la préparation au mondial. Les joueurs de coach Martinez ont terminé leur phase de match amicaux par deux victoires face à l'Egypte (3-0) et au Costa Rica (4-1). La force défensive des diables rouges n'est pas moindre : avec Vincent Kompany en défense centrale et Thibaut Courtois dans les buts, la Belgique a tenu un score nul et vierge face au Portugal. Le but encaissé face au Costa Rica reste le seul à mettre au débit de la défense belge en 2018. Le Panama peut donc trembler, même si l'équipe d'Amérique centrale semble avoir entrepris de corriger ses lacunes défensives. Depuis la correction reçue en mars face à la Suisse (6-0), ils n'ont encaissé qu'un seul but en trois matchs, face à la Norvège. Mais ses adversaires Trinidad et Tobago et Irlande du Nord, étaient bien loin d'avoir le potentiel offensif des belges.

LE PREMIER BUTEUR

Romelo Lukaku, a inscrit 11 buts à lui seul lors des éliminatoires. L'attaquant de Manchester United tourne donc à 1,10 buts toutes les 90 minutes. Sa proportion d'action offensive est la plus élevée de toute la sélection belge. L'attaquant est en forme, il vient d'inscrire un doublé face au Costa Rica après avoir déjà marqué face à l'Egypte.

L'AUTRE BUTEUR

Sur le strict plan statistique, Eden Hazard n'est pas le buteur le plus efficace de la sélection belge. Mais le capitaine des Diables rouges est bien plus que ça. L'attaquant de Chelsea est tout bonnement impliqué dans 90 % des actions offensives de son équipe. Les défenseurs panaméens vont souffrir face à ses dribbles et ses accélérations.

LE MOMENT DÉCISIF

La Belgique possède dans son effectif les éléments offensifs les plus intéressants de cette Coupe du Monde. Romelo LUkaku, Eden Hazard, Michy Batshuayi, Yannick Carrasco... Du coup, le graphique des actions offensives par tranche décisive de 10 minutes est impressionnant : il n'y a quasiment pas de période d'accalmie à attendre pour les adversaires des diables rouges. Quand on sait qu'au milieu Kevin De Bruyne ou même derrière Thomas Meunier peuvent apporter le danger, on comprend mieux cette constance offensive. On le sait les Panaméens n'offrent pas du tout cette puissance de feu. Défensivement ils se montrent particulièrement faillibles en fin de première mi-temps et en début de deuxième, souvent des moments clefs des matchs de haut niveau. Quand on sait que sur ces deux périodes, les belges sont encore plus forts, les moments décisifs devraient avoir lieu avant et après le retour aux vestiaires.

L'INFO MATCH

La Belgique est en confiance. Un indice : Eden Hazard s'est amusé comme un internaute lambda à remplir son tableau de pronostics sur twitter. Il voit la Belgique s'imposer en finale face à l'Angleterre, après avoir éliminé la France et le Belgique. Voilà qui en dit long sur les ambitions des diables rouges.

Le tuyau des pros

Les principaux rivaux des Anglais dans ce groupe voudront prouver d'entrée leur capacité à se hisser au rang des plus grandes nations mondiales. Les joueurs de Martinez pourraient bien s'imposer par au moins 3 buts d'écart.



Sebastien Alvarez
@BetStarsFR dans Football