• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Tour de France 9ème étape : sous les pavés la gagne

Des airs de Classique pour cette 9ème étape du Tour. Les coureurs arrivent à Roubaix, théâtre de l'arrivée de la classique Paris-Roubaix.

Un programme un peu moins dense que pour l'Enfer du Nord. 15 secteurs pavés répertoriés notamment à Orchies, Mons en Pévèle ou encore aux abords de la ligne d'arrivée à Camphin en Pévèle. Différentes options pour cette étape, les favoris qui s'observent et des seconds couteaux qui vont chercher la victoire d'étape. Ou bien, un Nibali qui attaque et on peut être assuré d'une grande panique générale dans le peloton et d'une course complètement folle. En tous cas, 4 des 5 derniers vainqueurs de Paris-Roubaix seront au départ de cette étape.

Sagan : une évidence ?

On change tous les favoris sauf un, aujourd'hui ! Peter Sagan. Vainqueur cette année de l'Enfer du nord, le Slovaque part évidemment avec un avantage. Mais une chose est sûre, la course sera totalement différente. Les favoris pour le général d'un côté et les chercheurs d'étape de l'autre, comme Sagan. Déjà vainqueur de deux étapes sur ce Tour, Sagan a l'opportunité d'assoir sa domination au classement du maillot vert. Mais il se pourrait que cette course ne soit pas du tout ouverte et les favoris du général qui ne veulent pas être distancés, pourraient faire rouler leurs coéquipiers, il faudra alors être costaud pour s'imposer. Et le champion du monde l'est.

Van Avermaet consolide

Greg Van Avermaet avait des idées derrière la tête en prenant le maillot jaune lors de la 3ème étape. Le Belge, coureur de classique, a consolidé son maillot depuis plusieurs jours en grappillant quelques secondes par-ci par-là ! Les BMC ont un autre leader, l'Australien Richie Porte, mais Greg Van Avermaet aura peut-être les coudées franches pour jouer sa carte sur la ligne à Roubaix. Vainqueur de l'Enfer du Nord l'an dernier et 4ème derrière Sagan de la fameuse étape pavée du Tour en 2015, Van Avermaet est plus qu'un outsider et pourrait attaquer les Alpes avec une avance confortable en cas de succès.

Vanmarcke : oui si...

Voilà un coureur qui est dans les favoris mais qui risque d'être occupé à autre chose aujourd'hui : courir pour son leader. Sep Vanmarcke habitué aux places d'honneur sur Paris-Roubaix est un outsider potentiel. Mais son leader, Rigoberto Uran, aura trop besoin de lui, à ses côtés, pour ne pas perdre trop de temps. Le Colombien, dauphin de Froome l'an dernier, est actuellement en embuscade au général à la 6ème place. Le calcul semble évident pour l'équipe Drapac, tout pour Uran et peut-être une fenêtre pour Vanmarcke, capable de faire la différence en partant en solitaire sur ce genre de tracé.

Terptstra/Degenkolb : des électrons libres

En 2015, Degenkolb avait terminé deuxième de l'étape pavé sur le Tour de France, avant cela il avait décroché Paris-Roubaix. L'Allemand possède quelques atouts à ses côtés comme Stuyven et De Kort, mais va-t-on prioriser le général et Bauke Mollema, la question est posée chez Trek-Segafredo. Même topo chez Quick-Step : pas de véritable favoris pour le général dans l'équipe, on joue les étapes avec Alaphilippe, Gilbert et donc Niki Terpstra. Le Néerlandais, vainqueur de Paris-Roubaix en 2014 et surtout vainqueur du Grand Prix E3 cette année, fait partie des outsiders. Si les leaders du général s'observent, voilà deux coureurs qui pourraient en profiter.

Le tuyau des pros

Avec plus de 20 km de pavés dans le Nord de la France, la 9ème étape de ce tour pourrait virer au drame pour quelques leaders. Un mini Paris-Roubaix, 100 km plus court et beaucoup de prétendants au départ. Peter Sagan est objectivement le favori mais parmi les prétendant on peut évoquer Jasper Stuyven. Le Belge n'a pas de rôle parfaitement défini sur ce Tour, dans l'équipe Trek, et surtout il reste sur deux bons résultats sur Paris-Roubaix, avec deux Top 5. Solide sur ce genre de tracé, il est en plus dans une forme optimale.



Ludovic-Jérôme Gombault
@BetStarsFR dans Cyclisme