• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Tour de France 8ème étape : Une dernière pour les sprinters

Cap au Nord pour le peloton du Tour de france. Jour de fête en ce 14 juillet, avec une arrivée à Amiens au bout de 180 km sans difficulté. Attention aux bordures, sur les routes exposées au vent.

La fatigue également après 1 semaine de course pourrait jouer un rôle. Avant la grosse bagarre sur le pavé et à l'aube d'une semaine montagneuse dans les Alpes, certains seront tentés de calmer le jeu. Pas les sprinters à qui il ne reste pas beaucoup d'occasions de briller avant l'arrivée sur les Champs Elysées dans 2 semaines.

Gaviria intouchable ?

Fernando Gaviria a enfin été dompté dans un sprint massif avec tout le gratin hier à Chartres. Piqué au vif, le Colombien aura à cœur de faire plaisir à son train de sprint. Seul coureur avec encore un coéquipier a 600 mètres de la ligne, Gaviria ne laissera pas passer encore sa chance. Toujours en course pur un triplé sur ce Tour. Reste à savoir si Gaviria, Colombien, peut aller au bout d'un Tour de France, lui qui a fini le Giro l'an dernier. Dans ce cas il pourra alors disputer le maillot vert à Peter Sagan grand favoris pour un 6ème classement par points. La cote de Gaviria remonte après son échec d'hier : intéressant...

Groenewegen encore dans le coup

Groenenwegen l'annonce depuis plusieurs jours : « les sensations et les jambes sont en train de revenir ». On a pu le vérifier sur le sprint de Chartres. Un seul coéquipier Tim Roosen dans l'emballage final, il a même été enfermé à 600 mètres de la ligne. Mais au prix d'un bel effort, le néerlandais a pu s'offrir un deuxième succès sur le Tour après l'étape des Champs-Elysées l'an dernier. Groenewegen a surtout montré une aisance incroyable pour devancer de plus d'un vélo Fernando Gaviria. Sa cote a chuté après la démonstration d'hier mais peut-être une valeur sûre.

Kittel/Kristoff: Deux K à part

Il s'agit de deux grosses cotes désormais sur ce Tour de France. Le meilleur sprinter de l'an passé Marcel Kittel, est aux abonnés absents et commence à s'en agacer. Seulement 118ème hier à Chartres, Kittel est l'ombre de lui-même. Seule sa 3ème place lors de la première étape peut sauver son début de Tour bien terne. Il est temps de réagir. Pour Kristoff l'heure est moins grave, le Danois est à sa place. Pour le moment, il ne tient pas sur la distance dans les sprints larges et de masse, en témoigne sa 13ème place hier à Chartres. Mais si le sprint devenait un peu houleux, le champion d'Europe pourrait passer en puissance et se placer voire s'imposer.

Démare en fanfare

Habitué aux places d'honneur depuis le départ de ce Tour de France, Arnaud Démare tourne autour et s'agace de cette situation. Bien entouré par l'équipe Groupama-FDJ, Démare peut être rassuré, on roule pour lui. Dans le final, le Picard avait encore 12 coéquipiers ; de quoi espérer pour les jours à venir. Mais pour le coureur natif de Beauvais, régional de l'étape aujourd'hui à Amiens, il s'agit d'une chance unique de briller chez lui. 3ème à La Roche sur Yon et 4ème à Chartres, Démare sera encore une fois à coup sûr placé dans ce final à Amiens.

Le tuyau des pros

L'étape d'aujourd'hui est une nouvelle étape classique pour sprinter, dans une première semaine typique du Tour de France. De toute évidence, le scénario sera identique à la veille : un sprint massif ! Mais rappelons qu'aujourd'hui, c'est la fête nationale française, en ce 14 juillet et chaque équipe tricolore, privée de sprinter, aura à cœur de briller et d'envoyer un homme à l'avant de la course. Mais il faudra tout donner pour garder un brin d'avance à l'arrivée. On peut évidemment imaginer, qu'avec ce tracé, ultra plat vers Amiens, il sera difficile pour un groupe de baroudeurs, d'aller au bout. Côté français, deux sprinters peuvent se montrer, Arnaud Démare et Christophe Laporte, en cas de sprint massif. Dans le final, notons un rond-point à 500 mètres de la ligne qui pourrait perturber la préparation du sprint. Marcel Kittel pourrait peut-être avoir à se replacer sans l'aide de ses coéquipiers, mais il devrait être capable d'aller chercher cette victoire avant que le Tour ne se durcisse.



Ludovic-Jérôme Gombault
@BetStarsFR dans Cyclisme