• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Tour de France 6ème étape : on reprend les mêmes !

La Bretagne, terre hostile dans ce début de Tour de France. Après l'étape de Quimper vallonnée pour puncheurs, rendez-vous aujourd'hui à Mûr de Bretagne au départ de Brest pour la 6ème étape.

181Km et deux passages sur la ligne et cette fameuse côte de Mûr de Bretagne. 2Km à 7% de pente moyenne et des passages à plus de 10%. Deux hommes se sont déjà imposés au bout de cette montée, Cadel Evans en 2011 avant de remporter le tour ensuite et Alexis Vuillermoz en 2015. Une nouvelle occasion de briller pour les puncheurs avant 2 étapes de plaine et les pavés de Roubaix dimanche.

Valverde est en jambe

Alejandro Valverde n'est pas en préretraite sur ce Tour de France. À 38 ans, l'Espagnol connaît ses capacités mieux que personne. Après avoir abandonné lors du prologue l'an dernier, Valverde revient cette année avec l'ambition d'épauler Quintana et Landa, mais à l'expérience, il pourrait faire évoluer les lignes s'il parvient à se placer au général dans cette première semaine. En bon puncheur, Valverde était placé dans le final hier, de quoi retrouver des sensations. 4ème à l'arrivée il sait qu'aujourd'hui le final sera plus dur pour des sprinters/puncheurs comme Sagan ou Colbrelli et il pourrait bien leur jouer un beau tour

Van Avermaet : Maillot Jaune en danger

Greg Van Avermaet a limité la casse hier à Quimper. 7ème, le maillot jaune a surtout disputé le point Bonus à 12 km de l'arrivée pour éviter de perdre du temps, avant d'accompagner ensuite les meilleurs à l'arrivée pour finir dans le groupe des favoris et garder son maillot jaune. Aujourd'hui le tracé sera moins sélectif et on devrait avoir une belle course de côte dans le final. Son équipe pourra rester à ses côtés plus longtemps et il pourrait alors disputer le sprint final pour espérer s'imposer.

Mais Van Avermaet est un coureur qui préfère les tracés plus longs et plus cassants avec des arrivées plates pour sprinters. Le champion olympique pourra tout de même faire parler sa puissance aujourd'hui dans le final et assoir sa position de leader au général

Gilbert/Alaphilippe : Duel chez Quick-Step

Chez Quick-Step, attention de ne pas courir plusieurs lièvres à la fois. L'équipe est bâtie pour des victoires d'étape sur ce Tour. Gaviria a brillé depuis le départ de Vendée, place maintenant aux sprinters et spécialistes des classiques. Dans l'étape d'hier vers Quimper, Philippe Gilbert a allumé la première mèche dans le groupe des favoris pour finalement prendre la 3ème place de l'étape derrière Sagan et Colbrelli. Julian Alaphilippe s'est lui distingué en prenant la 5ème place à Quimper, mais le français semble avoir un autre projet sur ce Tour : prendre le maillot jaune. Il a dominé Van Avermaet dans le point bonus à 12 km de l'arrivée mais n'a pas eu ensuite les ressources nécessaires pour placer une accélération dans final. Le vainqueur de la Flèche-Wallonne cette année a peut-être tout gardé pour Mûr de Bretagne.

Colbrelli enfin récompensé

C'est la grosse cote du jour. L'italien tourne autour depuis le début du Tour. Deux podiums et surtout une belle résistance à Quimper face à Sagan, de quoi lui donné des idées pour le final à Mûr de Bretagne. Bâtie autour de Nibali, l'équipe Bahrein-Merida a montré ses qualités dans le final. Pour autant Colbrelli n'a pas encore fait claquer de résultats probant cette saison, seulement une étape du Tour de Suisse ou encore une étape du Tour de Dubai à son actif, il va certainement chercher à marquer les esprits sur ce Tour de France. Même si le final paraît difficile pour lui avec une équipe solide autour de lui il peut surprendre tout le monde lors de cette 6ème étape.

Notre "tuyau" du jour

Aujourd'hui la 6ème étape verra les coureurs s'expliquer à Mûr de Bretagne, un final compliqué que le peloton du Tour de France a déjà emprunté, c'était en 2015, à l'époque, le français, Alexis Vuillermoz s'était imposé au sommet de la côte finale, après s'être glissé dans l'échappée de la journée. Aujourd'hui, le vent et la météo vont jouer un rôle et difficile d'imaginer un coureur finir seul, mais plutôt un sprint massif dans un peloton décimé. Peter Sagan en pleine forme devrait s'imposer et signer une 3ème victoire sur ce Tour.

Ludovic-Jérôme Gombault
@BetStarsFR dans Cyclisme