• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Tour de France 15ème étape : Explication dans l'échappée

Nouveau tracé pour les baroudeurs ce dimanche sur le Tour. 180 km de Millau à Carcassonne. Un tracé accidenté avec surtout le sommet du pic de Nore situé à 40km de l'arrivée !

Une ascension de 12 km à plus de 6% de moyenne et ensuite une longue descente vers la cité de Carcassonne. De quoi avoir une explication entre favoris après avoir vu une échappée partir de loin pour jouer la victoire d'étape. On retrouvera les spécialistes de la course à l'avant et quelques puncheurs qui passent bien les bosses tenter leur chance. Des coureurs type Peter Sagan, 4ème à Mende et dernier vainqueur à Carcassonne, c'était en 2016,

Barguil : esprit offensif

Warren Barguil est 20ème à plus de 25 minutes du maillot jaune. Un retard suffisant pour ne pas être pris en chasse par le peloton aujourd'hui. Oui mais voilà, le coureur de Foruneo Samsic court deux lièvres à la fois, le maillot à pois et la victoire d'étape. Peut-être que les Pyrénées lui réussiront mieux en partant de loin. En attendant le Pic de Nore pourrait lui donner des idées avec un sommet situé à 40km de l'arrivée. Il lui faudra être dans l'échappée aujourd'hui avec un coéquipier afin d'aller au bout et espérer décrocher une 3ème victoire sur ses deux Tour de France consécutifs.

Rafal Majka oublie Sagan

L'ancien vainqueur du maillot à pois doit se libérer de l'emprise de son leader, Peter Sagan. Sauf incident le slovaque va remporter son 6ème maillot vert à Paris, alors le Polonais va pouvoir peut-être prendre son envol d'ici la fin du Tour. Pourquoi pas aujourd'hui ? Il fait clairement partie des coureurs que le peloton pourra laisser paritr, Majka est 25ème à plus de 35 minutes de Geraint Thomas. Lui aussi aimerait faire un coup dans les Pyrénées, dans quelques jours, après avoir essayé dans les Alpes, mais le profil de cette 15ème étape est trop tentant, pour le double vainqueur du maillot à pois sur les Champs 2014 et 2016. Et comme les cotes aujourd'hui sont attrayantes, il faut se faire plaisir...

Mollema : comme l'an dernier

Même cas de figure pour Bauke Mollema : un souci en plus, il est mal-en-point, depuis l'étape de Roubaix et une chute sur les pavés. Le Néerlandais récupère depuis. Il est également décroché au général, juste derrière Rafal Majka. Il devrait tout de même avoir des envies d'échappée, aujourd'hui. Déjà sorti du peloton dans les Alpes, pour se tester, le coureur de la Trek-Segafredo, qui vient de resigner récemment pour deux saisons, se doit de briller. Malheureusement, sa position de leader est fragile. Pas évident que son équipe ne roule pour, il lui faudra certainement tenter sa chance en solitaire pour rééditer sa performance de l'an passé en fin de Tour, victoire dans la 15ème étape. Un signe ? En tous cas, là-aussi une cote plus qu'intéressante, même dans le Top 3...

À l'heure espagnole

Omar Fraile va certainement avoir donné des idées à ses compatriotes, après sa victoire à Mende. 14 étapes avant une victoire ibérique, cela n'arrive pas souvent sur le Tour, mais l'an dernier par exemple, les espagnols n'avaient pas remporté le moindre succès. Regardons du côté des baroudeurs/grimpeurs pour trouver un espagnol capable de briller à Carcassonne. Chez la Cofidis, Jesus Herrada et Dani Navarro ont le profil pour se glisser dans l'échappée et attaquer dans la dernière montée. Ils ont pris le parti de s'échapper dès qu'ils le peuvent sur ce Tour, Aujourd'hui, c'est journée idéale pur ces deux coureurs. Les frères Izaggire, chez Bahrein-Merida, tentent également énormément depuis le départ de Vendée et pourront aussi se glisser dans le bon coup. Enfin chez Movistar, un coureur pourrait avoir les coudées franches pour s'échapper, il s'agit de Marco Soler, s'il n'est pas réquisitionné pour protéger ses leaders.

LE TUYAU DES PROS

Encore étape de transition typique aujourd'hui dans le Tour avec une vraie opportunité de s'illustrer pour les équipes qui n'ont pas encore remporté une seule étape. L'équipe Astana s'est vu boostée hier par la performance d'Omar Fraile et risque bien d'avoir envie de reproduire cela aujourd'hui. Michael Valgren a pleinement récupéré depuis sa chute à l'étape de Roubaix et, avec un leader d'équipe -- Jakob Fuglsang -- en retard de plusieurs minutes au classement général, il est capable de faire la course seul et de remporter l'étape.



Sebastien Alvarez
@BetStarsFR dans Cyclisme