• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Tour de France 13ème étape : avec ce qu'il reste de sprinteurs

Après 3 jours dans les Alpes, pas question de se reposer pour les coureurs. Place à un tracé pour baroudeurs qui auront bien géré l'enchainement des efforts, pour cette 13ème étape entre Bourg d'Oisans et Valence.

Retour sur la terre ferme et surtout le moment de recharger les batteries. Les équipes de sprinters décimées vont-elles prendre la poursuite des échappées entre leurs mains ? Avec les abandons et les éliminations de la plupart des sprinters, quels sont ceux qui peuvent jouer leur chance ? Kittel Greipel Cavendish, Gaviria Groenewegen ou encore Rick Zabel. La liste de finisseurs s'amenuise. La voie sera-t-elle royale pour Sagan, ceux qui se sont battus pour en arriver là en auront surement décidé autrement...

Sagan : le vert dans la peau

Le rescapé des Alpes a pris un peu de temps pour lui lors de l'étape de l'Alpe d'Huez ce jeudi. Adepte des échappés en montagne, Sagan n'a pas pris de points hier. Il a surtout vu le panel de sprinteurs se réduire comme peau de chagrin. Quelques adversaires, assez loin, au classement du maillot vert, peuvent encore le priver de sa tunique. Mais en contrôlant simplement jusqu'à Paris, Sagan pourrait facilement remporter son 6ème maillot vert et égaler ainsi Erick Zabel vainqueur de 6 maillots verts entre 1996 et 2001.

Sagan qui a passé la barre des 10 victoires sur le Tour sait ce qui lui reste à faire pour entrer encore un peu plus dans la légende. Se rapprocher des 20 victoires pour entrer dans le top 5 des coureurs qui ont le plus gagné sur le Tour.

Démare a déjà gagné

À l'arrivée de l'étape de l'Alpe d'Huez ce jeudi, Arnaud Démare avait un rictus de bonheur sur le visage. Une petite victoire personnelle et contre le sort. L'an dernier il avait abandonné lors de la première étape de montagne après une chute. Cette année il est allé au bout des 2 premières semaines de course. Il a également vu beaucoup d'adversaires mettre pied à terre. Une double victoire ! Avec 3 top 5 cette année sur le Tour, le Picard sait qu'il peut désormais jouer la gagne sans les jeunes loups Gaviria et Groenenwegen et les valeurs sûres, Kittel, Cavendish et Greipel. Des victoires au rabais en perspective ? Demandez-lui, il n'en aura rien à faire, il veut son deuxième succès sur le Tour, un point c'est tout !

Kristoff, le solitaire

Il aime les classiques et le panel de sprinteurs réduit peut l'amener à y croire un peu plus. Le champion d'Europe n'a plus gagné sur le Tour depuis un doublé en 2014, une éternité, pourtant il est présent chaque année et fini sans briller. 3 top 5, depuis le départ de Vendée, mais pas de podium. Désormais il faudra être costaud pour finir, car les équipes sont usées et réduites comme peau de chagrin. Un avantage pour Kristoff qui trace sa route dans une équipe dévouée à Dan Martin mais sans véritable coureur dédié pour lui. Kristoff voudra déjà se rapprocher et sera à coup sûr dans le finish

Degenkolb vs Arndt : le nouveau duel allemand du sprint

Voilà deux coureurs allemands qui pourraient profiter de l'absence de leurs compatriotes, Greipel et Kittel, pour remonter dans l'estime des fans de leur pays. Degenkolb a ouvert son compteur sur ce Tour en enlevant l'étape de Roubaix. Lui qui pensait arrêter sa carrière il y a un an de cela et qui avait vu la mort de près, après un accident de la route en vélo, semble renaître sur ce Tour. Pour Anrdt, ça sera plus difficile mais il a déjà réussi un Top 10 sur ce Tour. Au départ, il devait emmener Matthews, désormais il doit prendre sa chance, mais semble un peu plus en retrait, par rapport au reste du plateau de sprinteurs. Mais maintenant difficile d'écrire le scénario des sprints à l'avance...

Sebastien Alvarez
@BetStarsFR dans Cyclisme