• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Tour de France 10ème étape : la bagarre va commencer

Premiers cols de ce Tour de France 2018 attendus ce mardi. Au lendemain de la journée de repos, et même si les pavés de Roubaix ont laissé des traces, les favoris ont rechargés les batteries pour pouvoir s'expliquer au Grand-Bornand.

Un premier tracé alpestre nerveux qui n'arrivera pas en sommet et qui pourrait donc profiter à beaucoup de coureurs capables de rester au contact des favoris. Mais il faudra avaler le col de la Croix Fry, le Plateau des Glières avec au sommet, 1,8 km de routes non goudronnées et enfin le col de Romme et le col de la Colombière. Un menu corsé, il va y avoir du sport.

Chris Froome sort du bois

Une évidence d'annoncer le nom du grand favori du général, vainqueur de la première étape de montagne de ce Tour. Christopher Froome n'a pas encore brillé depuis le départ de Vendée, mais avec le travail constant de l'équipe Sky, il reste en embuscade, 8ème à 1 minutes 42 du maillot jaune et peut envisager une 8ème victoire d'étape sur la Grande Boucle. Mais Froome n'est pas une machine à enchainer les victoires d'étape sur le Tour, en témoigne son succès l'an dernier sans décrocher de bouquet sur une seule étape. Pas sûr tout de même que Froome soit le grand favori au bout de la descente vers le Grand-Bornand, mais la cote en vaut la chandelle

Alejandro Valverdre, le Phenix

Des trois leaders de la Movistar, Alejandro Valverde est celui qui s'en sort mieux depuis le début de ce tour. Le vétéran espagnol, 38 ans au compteur, aimerait continuer sa carrière, riche en succès, jusqu'aux Jeux Olympiques. Mais pas question pour lui d'être en pré-retraite. L'an passé il avait chuté dès le prologue et n'avait pas pu terminer la saison. Cette fois il semble revenir avec des ambitions. Au départ comme simple équipier des deux leaders, Nairo Quintana et Mikel Nieve, mais la première semaine de course a peut-être redistribué les cartes. Valverde est 5ème au général et s'il est dans le groupe de leader à l'arrivée sa pointe de vitesse pourrait faire des dégâts. Il s'offrirait alors une 5ème victoire d'étape sur le Tour !



Romain Bardet : la poisse s'éloigne ?

On aurait pu l'enterrer un peu tôt dans ce Tour 2018. Mais son étape de Roubaix, durant laquelle il a crevé 3 fois, a montré tout autre chose. Malgré la poisse, Bardet est ambitieux et court mieux, en témoigne sa façon de revenir sur les favoris malgré toutes ces péripéties sur la route de Roubaix. Mais surtout, on a pu remarquer que l'Auvergnat avait de bonnes jambes au sortir de la première semaine de course. En retard au général, les favoris vont-ils lui donner plus de latitudes ? Pas sûr ! Mais Bardet rêve d'une 4ème victoire sur la grande boucle dans un profil similaire à celle remportée il y a 2 ans, non loin du Grand-Bornand, à St-Gervais, et qui lui avait permis de monter sur le podium final du Tour

Les Français enfin inspirés ?

Qui va décrocher le premier bouquet tricolore de cette Grande Boucle 2018. Le jeu est lancé et les prétendants ne sont plus légion en arrivant dans les Alpes. Mais quelques-uns peuvent avoir de l'ambition. À commencer par le maillot à pois sortant, Warren Barguil (Fortuneo-Samsic). Moins à l'aise cette saison, il est pourtant en embuscade au général et ce profil pourrait lui convenir à condition de rester avec les favoris. Voilà un problème que se pose également Julian Alaphilippe. Sa pointe de vitesse dans une arrivée groupée pourrait le faire gagner mais avant il faudra tenir... Pierre Rolland est assurément un équipier d'Uran, sur ce Tour, mais il peut viser la gagne, comme en 2011 à L'Alpe D'huez ou en 2012 à la Toussuire, mais il faudra partir de loin. Même constat pour Lilian Calmejane, vainqueur l'an dernier dans la station des Rousses, mais l'étape n'était pas du même calibre. Une chose est sûre, il va falloir enfin ouvrir le compteur, messieurs les bleus !

Notre "tuyau" du jour

Voilà donc la première étape de montagne sur ce Tour de France 2018 et beaucoup d'interrogations, pour le classement à pois et pour le général. Quick-Step a fait une bonne première semaine de course avec 2 victoires d'étape et beaucoup de coureurs en vue. Le favori dans l'équipe Belge est le Luxembourgeois Bob Jungels, 4ème à 50 secondes de Greg Van avermaet. S'il parvient à suivre les meilleurs aujourd'hui il pourrait se parer de Jaune à condition de distancer Geraint Thomas. Mais une chose est sûr il est l'un des plus rapides au finish parmi les favoris. Il lui faudra être costaud sur les deux dernières ascensions, le Col de Romme et le Col de la Colombière, pour prétendre à la victoire au sprint au Grand-Bornand

Bob Jungels, la grosse surprise ?






Ludovic-Jérôme Gombault
@BetStarsFR dans Cyclisme