• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Nos pronostics Tour de France 2020 : Ineos intouchable

Egan Bernal, à 22 ans, s'est installé sur le toit du cyclisme mondial. Vainqueur de son premier grand Tour, après seulement un Tour disputé l'an dernier, le Colombien semble être parti pour régner sur la Grande Boucle pour une bonne décennie ! Oui mais voilà, chez Ineos la hiérarchie doit toujours être respectée.

Cette année, Chris Froome, tombé pendant la reconnaissance du contre la montre sur le Dauphiné, a dû renoncer à la conquête d'un cinquième maillot jaune. Ineos est arrivé en 2019 avec une équipe en manque de repères et de physique et pourtant les britanniques finissent par faire le doublé 1 et 2. Mais par épargné par les aléas de la saison, le Team Ineos a attendu la 3ème semaine pour faire la différence. Quand on sait qu'à Nice pour le grand départ, après un premier chrono, se dressera le col du Turini, il faudra être prêt dès la première semaine sous peine de perdre beaucoup de temps. Les Français pourront peut-être en profiter ?

EGAN BERNAL

[Cotes valables à l'heure de publication]

Nationalité : Colombie

Equipe : Team Ineos

Meilleur classement sur le Tour : Vainqueur 2019

Victoire d'étape : Aucune

Le Colombien a marqué les esprits cette année. Simple équipier en 2018, il avait vu le maillot blanc de meilleur jeune lui filer entre les doigts. Cette, année, sur un Tour de France taillé pour les grimpeurs, le spécialiste des arrivées en haute altitude, s'est régalé avec pas moins de 7 sommets à plus de 2000 mètres. Simple équipier du vainqueur sortant, Geraint Thomas, Bernal est allé cueillir un maillot qui ne semblait tendre les mains à personne. Moins à l'aise en chrono cette année, Bernal a aussi connu quelques soucis de santé avec une chute en pleine saison. Sans cela, le vainqueur de Paris-Nice en début d'année, aurait pu être un vainqueur encore plus étincelant, dès le chrono de Pau. Au lieu de cela, le Colombien a attendu les 2 dernières étapes, voire les 2 dernières ascensions, notamment l'Iseran, pour régler tout le monde et imposer son talent au monde du cyclisme ! Parti pour régner ? La réponse en 2020...

CHRIS FROOME

[Cotes valables à l'heure de publication]

Nationalité : Britannique

Equipe : Team Ineos

Meilleur Classement sur le Tour ; Vainqueur 2013, 2015, 2016 et 2017

Vainqueur d'étape sur le Tour : 7 étapes

Le Team Ineos a toujours une botte secrète, heureusement... Cette année l'équipe britannique avait également perdu ses repères. Sur les étapes de transition, les Ineos ont laissé faire, n'ont jamais mené la course. Résultat, ils auraient pu se faire piéger. À 3 jours des Champs Elysées, rien n'était encore décanté. Sûr de leur force, malgré des coureurs en dedans, Kwiatkowski, Castroviejo, et Luke Rowe, exclu, les Ineos ont tardé à prendre la course en main. Le vainqueur cette année n'était peut-être pas celui attendu. Froome espérait aller chercher son 5ème titre. Mais le britannique s'est blessé à l'entraînement sur le chrono du Dauphiné. Une fracture du fémur, mais Froome dès la cicatrisation était déjà prêt à revenir. D'ailleurs le quadruple vainqueur du Tour a tout misé sur l'édition 2020. Une édition à priori moins montagnarde mais toujours aussi imprévisible. Pas sûr que Froome ne prenne trop de risque sur les courses de préparation afin d'arriver frais et dispo pour ce Tour 2020 !

JULIAN ALAPHILIPPE

[Cotes valables à l'heure de publication]

Nationalité : Français

Equipe : Deceuninck - Quick-Step

Meilleur classement sur le Tour : 5ème en 2019

Victoire d'étape : 4 victoires

Voilà le nouveau chouchou des français. Monsieur Panache ! 14 jours en jaune, voilà de quoi transformer un jeune coureur, ou alors simplement le mettre face à ses responsabilités. Alaphilippe vient de passer 2 semaines en jaune sur le Tour de France, et ce contre toute attente. Une échappée sur une étape de puncheurs et une victoire d'étape à Epernay. Voilà qu'il réédite cela 3 jours plus tard vers St Etienne, en attaquant et le revoilà en jaune. Prime à l'audace ! Derrière, le coureur de la Deceuninck Quick-Step a remporté le chrono de Pau. À tel point qu'il a fini par ne plus faire rire le Team Ineos qui cherchait comment se débarrasser du petit français. Le numéro 1 mondial a fini par craquer dans les Alpes, lorsque les sommets flirtaient avec les 2500 mètres. Alaphilippe a encore des progrès à faire pour rivaliser en haute montagne, mais peut-être qu'il va repenser sa préparation et ses objectifs pour les saisons qui viennent après cette incroyable 5ème place...

THIBAUT PINOT

[Cotes valables à l'heure de publication]

Nationalité : française

Equipe : Groupama-FDJ

Meilleur classement sur le Tour : 3ème en 2014

Victoire d'étape : 3 victoires

Voilà le plus déçu du Tour 2019 ! En embuscade après les Pyrénées, le coureur de la Groupama-FDJ a été contraint d'abandonner après une belle victoire au Tourmalet et après avoir fait bouger le classement le lendemain au Prat D'Albis. Celui qui semblait être le plus fort en montagne derrière les Colombiens, a donc été rappelé à son destin. Déjà en 2018 il avait été contraint à l'abandon à la veille de l'arrivée du Giro, alors que se profilait pour lui une place sur le podium. Sur ce Tour 2019, c'est une blessure musculaire qui l'a empêché de monter sur son deuxième podium sur la Grande Boucle après celui de 2014, l'année où il avait fini meilleur jeune du Tour de France. Revanchard, Pinot reviendra assurément l'an prochain pour enfin en terminer avec la malédiction qui le poursuit. Marc Madiot l'a assuré, voilà le défi qu'il souhaite mener à bien l'an prochain avec une équipe digne d'accompagner son leader en montagne. David Gaudu, superbe équipier, vainqueur du Tour de l'avenir en 2016, devrait lui aussi progresser, de quoi tenir les belles promesses faites par Pinot pour la saison prochaine.

STEVEN KRUISJWIJK

[Cotes valables à l'heure de publication]

Nationalité : néerlandais

Equipe : Jumbo-Visma

Meilleur classement sur le Tour : 3ème en 2019

Victoire d'étape : Aucune

Julian Alaphilippe l'a dit, « Je préfère gagner 2 étapes et rester 14 jours en jaunes, plutôt que de terminer sur le podium sans rien faire ». Et Bim ! Pourtant Kruisjwijk a mérité sa place sur le podium. Prime à la régularité. Mais le coureur de la Jumbo-Visma, bien épaulé a fait craquer le français dans l'ultime étape avant les Champs Elysées pour monter sur le podium. Incapable de fracasser les autres leaders, Kruisjwijk, a surtout joui d'un train Jumbo-Visma redoutable pour aller chercher son meilleur résultat sur un grand Tour, une place sur le podium à 32 ans déjà. Ajoutez à cela un Primosz Roglic capable de faire de grosses différences et vous pouvez vous retrouver avec une équipe capable de rivaliser avec Ineos tout en jouant les étapes avec Groenewegen, Teunissen et Van Aert ! Tout un programme su Jumbo-Visma décidait de viser plus qu'un accessit.


Julien Geneste
@BetStarsFR dans Cyclisme