• En ligne actuellement :
  • 0
  • joueurs
  • 0
  • tournois

Tour de France 19ème étape : une étape mythique

Le peloton est quitte aujourd'hui pour une dernière explication en montagne. Le classement général étant bien décanté, pas sûr que les attaques fusent parmi les favoris, pour la victoire d'étape, à moins de le faire de loin.

4 ascensions classiques des Pyrénées, avec le Col d'Aspin et le majestueux Tourmalet, dans la première partie du tracé et enfin avant de plonger vers Laruns le Col d'Aubisque par-delà le col des bordières et le Soulor. Des noms qui résonnent dans la tête des purs grimpeurs, mais il faudra du courage au bout de 3 semaines de course pour faire des écarts et aller au bout.

Majka enfin récompensé

Le Polonais double vainqueur du maillot de meilleur grimpeur sur le Tour, en 2014 et 2016, n'a pas eu l'occasion de s'imposer sur une étape ni de se mêler à la lutte pour les pois. Décroché au général à plus de 35 minutes du maillot jaune, le coureur de Bora aura l'occasion de pouvoir se glisser dans le bon coup aujourd'hui, après tout se jouera au sommet de l'Aubisque. Majka serait inspiré de franchir seul ce dernier Col, car ensuite il restera 20 kilomètres de descente vers Laruns avant de lever les bras sur la Ligne d'arrivée. 5ème à Mûr de Bretagne et trop court à Carcassonne où il finit 8ème après avoir tenté de rallier l'arrivée en solitaire, Majka semble avoir encore du jus sur cette 3ème semaine.

Barguil s'est économisé

Warren Barguil a tenté sa chance mais ne sait pas trop ce qui, du général ou d'une victoire d'étape, l'intéresse le plus, cette année. 17ème à plus de 25 minutes, le Breton aura toute latitude aujourd'hui pour se glisser dans l'échappée, mais il ne semble pas avoir la même capacité à finir les étapes cette année. Souvent à l'avant dans les Alpes, il a rapidement capitulé dans la lutte pour le maillot à pois. Le moment serait-il venu avec cette 19ème étape vers Laruns, qui pourrait continuer à donner de l'épaisseur à son histoire d'amour avec le Tour ? Une histoire d'amour entamée l'an dernier, à coups d'attaques et de victoires, avant de finir sur le podium sur les Champs-Elysées, avec la tunique de meilleur grimpeur sur le dos. Pas question de briser cette belle idylle, il faut gagner.

Zakarin prépare la Vuelta

Le Tour de France sur le point de s'achever, certains coureurs pensent déjà au prochain Grand Tour : la Vuelta. Ilnur Zakarin a terminé 3ème du tour d'Espagne l'an passé et compte bien y faire bonne figure, cette année encore. Le Russe, de Katusha Alpecin, est relativement discret depuis le départ de Vendée et, dans une équipe décimée, il paraît esseulé, mais semble monter en régime au fur et à mesure que le peloton se rapproche de Paris. 12ème au général, à plus de 10 minutes, Zakarin n'est pas un danger immédiat pour le maillot jaune. On peut donc imaginer le voir attaquer, aujourd'hui, dans le dernier col. 15ème à la Rosière et à l'Alpe d'Huez, mais aussi 10ème sur la courte étape de Saint Lary Soulan, Zakarin est un outsider en puissance, voire la surprise du jour !

LE TUYAU DES PROS

L'heure de la dernière bataille en montagne a sonné sur ce Tour 2018. Normalement, les favoris pour le classement général voudront s'expliquer car il s'agit de la dernière possibilité pour les purs grimpeurs de reprendre du temps. Les Sky risquent donc d'avoir une journée mouvementée. Dan Martin est actuellement 9ème au général à 6 minutes 33 et ne sera pas une menace immédiate pour le maillot jaune. On a pu voir sur la 17ème étape, que les Sky l'avaient laissé partir et sans Nairo Quintana il aurait pu remporter sa deuxième victoire d'étape. L'Irlandais semble monter en puissance et si Sky cherchera à contrer Dumoulin ou Roglic, car capable de faire un coup sur le contre la montre d'Espelette, il n'en sera pas de même pour Martin, qui pourrait filer pour s'imposer en solitaire à Laruns, voire même régler un sprint réduit entre grimpeurs...

Sebastien Alvarez
@BetStarsFR dans Cyclisme